Recherche avancée

565

Francillon Clarisse

Festival

Livre Papier

23,00 CHF 17,50 € 23,00 $
$relatedproductids : Array ( )
258

Francillon Clarisse

Festival

298 p.

ISBN:978-2-88387-063-5

Après La belle Orange, recueil de nouvelles paru en 1944 et réédité par nos Editions en 2004, voici un nouveau recueil, Festival, publié à Lausanne (L’Abbaye du Livre) en 1958. Sept histoires où l’on retrouve, outre le plaisir de conter, l’art de Clarisse Francillon pour camper des personnages dessinés en quelques traits, et que l’on ne peut oublier.
Toutes ces nouvelles sont dominées par une vision du monde âpre et sans illusions, où parfois affleure l’humour, mais où plus souvent grince l’ironie. C’est en particulier grâce à cela que ces textes gardent une singulière modernité, et valent d’être redécouverts. Sans parler de la narration, alerte, rapide, experte en dialogues vivants, en portraits saisissants de vérité, en aptitude à fouiller les cœurs, à y dénicher les mensonges, les faux-semblants, et à les exposer au grand jour, sans pitié souvent, mais avec tendresse parfois.

Titre
Festival
Editeur
Plaisir de Lire
Auteur

Francillon Clarisse

Type de livre
Nouvelles
Collection
Patrimoine vivant
Numéro
258
Langue
Français
ISBN Papier
978-2-88387-063-5
ISBN PDF
-
ISBN E-Pub
-
Année de parution
2010
Nb de pages
298
Avec
Format
19X12.5X2

Clarisse Francillon est née à Saint-Imier, dans le Jura suisse, le 26 janvier 1899. Elle a étudié en France, à Nice et à Aix-en-Provence. En 1934 elle s’est installée à Paris, où elle s’est liée d’amitié avec les écrivains Maurice Nadeau et Colette Audry. Paris, qu’elle quittera le temps de la deuxième guerre mondiale, est la ville dans laquelle se situent beaucoup de ses romans, avec pour contexte historique l’après-guerre et la guerre d’Algérie. Clarisse Francillon était très engagée politiquement, et a appartenu à l’Union des écrivains socialistes dont elle était trésorière et archiviste. Elle évoque dans ses romans la mentalité de la petite bourgeoisie, et la vie urbaine. Elle a publié une vingtaine d’ouvrages romanesques qui mettent en scène des femmes prises au pièges d’amours impossibles, comme dans La Lettre, (1958), roman plutôt osé pour l’époque puisqu’il évoque la passion d’une femme pour une autre femme. Dans Le Plaisir de Dieu (1938), elle se rapproche plutôt des thèmes de la littérature romande, en y évoquant un ex-pasteur qui n’écrira jamais le grand roman dont il rêve. On remarque la justesse de l’auteur dans l’analyse psychologique de ses personnages. En plus de ses romans, Clarisse Francillon a rédigé des recueils de nouvelles comme Festival (1958, réédité chez Plaisir de Lire) et a également traduit l’auteur Malcom Lowry en français. Elle est revenue vivre en Suisse, auprès de sa sœur, pendant les derniers mois de sa vie et est morte à Vevey en 1976 (certaines sources affirment qu’elle serait morte à Paris). Son œuvre est décrite comme « riche, fondamentale et méconnue ».

Une biographie de Clarisse Francillon: Une Femme entre les lignes, écrite par Catherine Dubuis, est parue en 2012 aux Editions Plaisir de Lire.

NOUS VOUS SUGGÉRONS

Panier

Aucun article dans le panier

TOTAL

0,00 CHF

aller a la caisse »

ACTUALITÉS

Sept.info présente des bonnes feuilles de l'"Histoire de la Suisse" de François Walter (juillet 2017)

lire la suite

Le Temps évoque le livre "Retour à la vie" de Brigitte Exchaquet et d'Éric Monnier (6 juillet 2017, p.15)

lire la suite

L'Express consacre deux pleines pages au livre "Môtiers - Art en plein air" de Pierre-André Delachaux (1er juillet 2017)

lire la suite

Notre histoire de Genève en trois tomes est présentée dans la revue culturelle en ligne Lexnews (n.27, juillet 2017)

lire la suite

Compte rendu du livre de Grégoire Gonin "Redécouvrir la porcelaine de Nyon" dans le Blog des arts (28 juin 2017)

lire la suite

Hervé Munz, auteur de "La transmission en jeu", s'exprime dans Le Temps (24 juin 2017, p.9)

lire la suite

Compte rendu du livre d'Alix Heiniger "Exil, résistance, héritage" dans la revue Guerres mondiales et conflits contemporains (no.266, 2017, p.153-156)

lire la suite

RTS La 1ère consacre un sujet au livre "Coups de foudre à la Belle Époque" (Journal du matin, 23 juin 2017)

lire la suite

Article sur "Môtiers - Art en plein air" de Pierre-André Delachaux dans le Courrier du Val-de-Travers (22 juin 2017)

lire la suite

Compte rendu du livre d'Hervé Munz "La transmission en jeu" dans Bilan (21 juin 2017, p.68)

lire la suite