Quantité

Auteur(s): Andrey Steeve

Vie(s) de gare

La gare de Vallorbe

La reine Alexandra d’Angleterre, Mahatma Gandhi, le Maréchal Pétain, le chanteur Michel Bühler, tous se sont arrêtés un jour ou l’autre à la gare de Vallorbe. Dirigée par un premier chef de gare qui n’hésite pas à prendre des risques, la gare, où plutôt les gares de Vallorbe, ont été le théâtre de nombreuses histoires, parfois rocambolesques. Dans les années 1860, à l’aube de l’arrivée du chemin de fer à Vallorbe, la commune, n’est alors qu’une petite bourgade vivant de la métallurgie et de la terre, et elle ne se doute pas qu’elle sera un jour un haut lieu du trafic ferroviaire. C’est sans compter l’arrivée imminente et bouleversante de l’unique ligne internationale transitant sur terres vaudoises et de deux mille ouvriers italiens venus expressément pour creuser le tunnel du Mont-d’Or, et construisant, pour ce faire, un deuxième village au sein du village. Ce petit ouvrage vous embarquera dans la folle épopée de la gare de Vallorbe, faisant ainsi revivre les personnalités qui ont contribué à sa gloire d’antan jusqu’à son déclin.

Titre
Vie(s) de gare.La gare de Vallorbe
Editeur
Alphil
Co-éditeur
Musée du fer et du chemin de fer
Auteur
Andrey Steeve
Collection
Trésors des musées
Numéro
1531
Langue
français
Année de parution
2021
ISBN Papier
978-2-88950-075-8
Format
14.8x17.8x0.9
Nb de pages
132
1531
132 p.
ISBN 978-2-88950-075-8
Andrey Steeve

Né le 18 juin 1992, Steeve Andrey passe son enfance dans les villages de Ballaigues et de Vallorbe dans le Jura Vaudois. Très tôt, il se passionne pour l’histoire, plus particulièrement pour celle de sa région. Durant sa scolarité obligatoire, plus enclin à l’histoire et à la géographie qu’aux mathématiques et au français, Steeve peine à trouver sa voie. Il entreprend un AFP d’ébéniste, mais très vite, il réalise que la vie de chantier n’est guère faite pour lui. Il entreprend alors un CFC d’assistant social éducatif au sein d’un établissement médico-social qui lui donne l’occasion d’accompagner les personnes âgées dans leur quotidien tout en apprenant l’histoire de la région grâce à leurs témoignages.

À côté de son travail social, Steeve Andrey travaille bénévolement au Musée du fer et du chemin de fer à Vallorbe.