Quantité

Auteur(s): Arnold Béat

Canoës en écorce de bouleau : de la Sibérie à l’Amérique du Nord et les contraintes induites par la matière première

Les canoës en écorce de bouleau constituent une entité remarquable par la nature même des écorces utilisées. Peu épaisses, celle-ci nécessitent la mise en œuvre de techniques de construction particulières. En Sibérie, tout le processus est basé sur un empilement de couches à même le sol, mis globalement en forme à l’aide d’une série de ceintures. Les données concernant les canoës fabriqués en Mandchourie et sur l’île d’Hokkaïdo sont également abordées. En Amérique du Nord, les processus de construction sont totalement différents. D’autant plus que l’on peut mettre en évidence quatre ensembles, dont deux sont caractérisés par le recours à des écorces de bouleau, et plus précisément le bouleau à papier. L’utilisation de cette matière sous-entend l’installation d’un chantier périphérique de piquets et de lattes destinés à soutenir une écorce à rigidité réduite. La mise en place de structures de renforcement de la coque est également indispensable. Ces dernières présentent soit une architecture transversale (les varangues), soit longitudinale (basée sur de longues perches). Ainsi, c’est tout l’espace des forêts boréales de l’hémisphère nord qui sera abordé dans cet ouvrage.

Une version anglaise est disponible au format PDF sous l'onglet Documentation

Titre
Canoës en écorce de bouleau : de la Sibérie à l’Amérique du Nord et les contraintes induites par la matière première
Editeur
Alphil
Co-éditeur
Le tour du monde en 80 pirogues
Auteur
Arnold Béat
Collection
Le tour du monde en 80 pirogues
Numéro
16205
Langue
français
Année de parution
2021
ISBN Papier
978-2-88930-426-4
Format
21x29.7x0.9
DOI
10.33055/ALPHIL.16205
Nb de pages
128
16205
128 p.
ISBN 978-2-88930-426-4
Arnold Béat

Arnold Béat

Licence ès sciences de l'université de Lausanne, thèse de doctorat ès lettres de l'université de Neuchâtel, Béat Arnold a travaillé pendant quarante ans au développement de l'archéologie du canton de Neuchâtel. Il en est devenu l'archéologue cantonal en 2001. Il est l'auteur de plus de 120 articles et 13 ouvrages consacrés à la préhistoire (principalement des stations lacustres) et à l'architecture navale préhistorique, gallo-romaine et traditionnelle, dont il est un spécialiste reconnu.