Quantité

Histoire de la connaissance géologique du Jura franco-suisse

Mémoire tome XIII , 2021

Près de trois cents ans de recherche sont exposés dans cette première grande synthèse sur l’histoire de la connaissance géologique de l’Arc jurassien. Les différentes parties de cet ouvrage sont consacrées respectivement à la géologie de surface, à la géologie structurale et à l’hydrogéologie. Chacune constitue un ensemble cohérent et indépendant, qui peut faire l’objet d’une lecture spécifique. Une partie introductive donne un aperçu de la géologie du Jura franco-suisse telle qu’elle se présente actuellement.
Sous le titre de Géologie de la surface sont exposés les résultats de deux siècles de recherche propres au Jura sur les formes du paysage, les surfaces d’érosion ainsi que les glaciations. La partie intitulée Tectonique, structure et généralités présente l’analyse de l’évolution des connaissances sur les processus de déformation et de plissement du massif jurassien et sur le rôle des éléments structuraux. Les méthodes d’observation présentées s’étendent de l’approche naturaliste des précurseurs dès le milieu du XVIIIe siècle à l’analyse moderne des structures par sismique réflexion. Dans la dernière partie, Hydrogéologie et karst, est exposé l’apport des personnalités marquantes, de l’époque des précurseurs (milieu du XVIIe siècle) aux années charnières qui suivent le milieu du xxe siècle et qui ouvrent la période dite « moderne ». L’histoire des connaissances pour les domaines tels que ressources en eau souterraine, grands travaux, écoulement dans le karst, est analysée jusqu’à l’époque actuelle.

Titre
Histoire de la connaissance géologique du Jura franco-suisse. Mémoire tome XIII, 2021
Editeur
Alphil PUS
Co-éditeur
Société neuchâteloise des sciences naturelles et le Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel
Auteur
Malvesy Thierry
Schaer Jean-Paul
Tripet Jean-Pierre
Collection
Mémoires de la Société neuchâteloise des sciences naturelles
Numéro
3178
Langue
français
Année de parution
2021
ISBN Papier
978-2-88930-451-6
Format
21.2x27x3.2
Nb de pages
568
3178
568 p.
ISBN 978-2-88930-451-6
Malvesy Thierry

Thierry Malvesy, né en 1963 à Montpellier (Hérault, France), est actuellement conservateur des collections en sciences de la Terre au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel ; il fut pendant quinze ans responsable du Muséum Georges Cuvier au Musée du Château des ducs de Wurtemberg à Montbéliard (Doubs, France). Titulaire d’un DEA en paléontologie, il se passionne depuis une vingtaine d’années pour l’histoire des sciences et la valorisation des personnes à l’origine des collections des muséums.

Tripet Jean-Pierre

Jean-Pierre Tripet, né à La Chaux-de-Fonds en 1942, obtient son diplôme d’ingénieur géologue à l’Université de Genève, puis réalise son doctorat dans le domaine de l’hydrogéologie karstique à l’Université de Neuchâtel. Il collabore ensuite à des projets de géologie appliquée et d’hydrogéologie pour un bureau d’ingénieurs-conseils, en Suisse et outre-mer. Après avoir exercé des fonctions d’hydrogéologue auprès de la Nagra, en Suisse, il entre au Service hydrologique et géologique national où il est responsable des domaines de l’hydrogéologie et des dangers géologiques. Passionné de spéléologie depuis son adolescence, il contribue toujours à la mise en valeur des données scientifiques récoltées dans ce domaine.

Schaer Jean-Paul

Jean-Paul Schaer, Professeur de géologie, est né à Buttes le 5 octobre 1928 et décédé le 14 février 2021 à Cressier. Il effectue sa scolarité au Locle et à La Chaux-de-Fonds, puis entreprend des études à l’Université de Neuchâtel couronnées en 1959 par un doctorat sur la région du Val de Bagnes. Il mène des recherches dans le Jura, puis dans les Alpes. Il réalise également un stage en Norvège. Il fut géologue au Service géologique du Maroc de 1960 à 1964, avant d’être nommé professeur ordinaire à l’Université de Neuchâtel, poste qu’il conservera jusqu’à sa retraite. Il sera également professeur invité à l’Université de Berkeley en Californie (États-Unis) en 1967. Ses recherches continueront d’être orientées sur les régions alpine et jurassienne, ainsi qu’au Maroc surtout. Professeur honoraire, il se consacre à l’histoire de la géologie avec une option pour la vulgarisation.