• Neuf
Quantité

Auteur(s): T. Combe

Journal (1886-1892)

Conservé à la Bibliothèque de la Ville du Locle, le journal de T. Combe (1886 à 1892) nous donne accès à une période fondatrice de sa vie. Lasse d’écrire des nouvelles rustiques et bien-pensantes, elle se lance dans une écriture plus engagée, réclamant l’abstinence, la justice sociale, le suffrage féminin. Un changement qui ne plaira pas à ses éditeurs. Elle doit aussi apprendre à accepter son destin ; l’indépendance se paie au prix de la solitude et du célibat. Le journal retrace les étapes de renoncement et de conquête de soi qui permettront à Adèle Huguenin de devenir T. Combe.

Titre
Journal (1886-1892)
Editeur
Editeurs diffusés
Auteur
T. Combe
Type de livre
Journal intime
Collection
Editions de la Nouvelle Revue neuchâteloise
Numéro
16403
Langue
français
Année de parution
2010
ISBN Papier
2-88080-014-5
Format
13 x 21
Nb de pages
148
16403
148 p.
ISBN 2-88080-014-5
T. Combe

Fille de parents horlogers, Adèle Huguenin est née en au Locle en 1856. Vers 1879, elle commence à écrire des récits romanesques qui sont d’abord publiés dans une revue, La Bibliothèque universelle, puis en volumes. Elle se fait rapidement connaître comme écrivain sous le nom de plume de T. Combe et peut, dès 1881, renoncer à son métier d’institutrice pour se consacrer entièrement à l’écriture. Au fil du temps, elle se détache des récits rustiques et moraux qui faisaient sa première manière pour se lancer dans une écriture plus militante ; elle entend promouvoir l’abstinence, le socialisme et surtout le féminisme qui sera son dernier combat. Depuis 1921, elle écrit et publie un journal intitulé Notre Samedi soir, dont le but est de donner une base politique aux femmes des milieux modestes ; une démarche tout à fait novatrice à l’époque. T. Combe quitte ce monde en 1933.