• Neuf
Quantité

Auteur(s): Fred. W. Felix

Die Ausweisung der Protestanten aus dem Fürstentum Orange : 1703 und 1711-13

Appartenant aux Orange-Nassau, la principauté d’Orange est occupée définitivement par la France en 1703 après la mort de Guillaume III, roi d’Angleterre. Louis XIV force les protestants à abjurer ou à partir, leur octroyant néanmoins des passeports. Frédéric Ier, roi en Prusse, l’un des prétendants à la succession des Orange-Nassau, affirme ses droits et se dit prêt à accueillir les réformés. L’auteur étudie les tractations entre les pasteurs orangeois, les cantons évangéliques et Berlin pour établir l’itinéraire, ainsi que le financement de l’opération, largement payé par la reine Anne Stuart. La France laisse femmes et enfants remonter la vallée du Rhône, mais les hommes doivent passer par Nice, Turin, le Mont Cenis et Annecy; en tout, plus de 1400 personnes arrivent à Genève. Réparties durant l’hiver 1703-1704 dans les cantons réformés et leurs alliés,  quelque 900 s’embarquent à Bâle en été 1704, descendent le Rhin jusqu’à Francfort, puis atteignent Berlin par la route. Frédéric Ier leur verse des aides financières, mais les arrivants doivent trouver un travail le plus vite possible, comme artisans de préférence.

Les autres restent à Genève ou dans les cantons évangéliques, dans l’espoir d’un retour à Orange à la faveur d’une paix prochaine favorable à leur cause. Une seconde vague, plus faible, part lors des négociations du traité d’Utrecht (1711-1713). Les pages finales donnent différentes listes de réfugiés.

Titre
Die Ausweisung der Protestanten aus dem Fürstentum Orange : 1703 und 1711-13
Editeur
Editeurs diffusés
Auteur
Fred. W. Felix
Type de livre
Monograhie
Collection
Publications de l'Association suisse pour l'histoire du Refuge huguenot
Numéro
18006
Langue
français
Année de parution
2000
ISBN Papier
3-930481-13-8
Format
16 x 22.3
Nb de pages
167