• Neuf
Quantité

Auteur(s): Romy Bernard

Sorvilier : la faim, l’amour, la mort

Histoire(s) d’une modeste communauté villageoise et de ses habitants

D’un côté, des soldats de Napoléon, des chercheurs d’or et des entrepreneurs au succès excessif tombant de haut ; de l’autre, des familles avec leurs querelles et leurs joies, des travailleurs de la terre et les peines du métier, des propriétaires terriens et leur richesse tranquille.
Extirpant de nombreuses archives les éléments du quotidien partagé (ecclésiastiques, notariales ou communales), ce livre retrace les vies familières comme les destins hors norme des habitants de Sorvilier, modeste communauté protestante de l’ancien Évêché de Bâle, et donne à voir trois siècles du devenir de cette population. Des baptêmes aux testaments, en passant par de tumultueuses reconnaissances d’enfants, des conscriptions militaires à éviter ou des assemblées politiques agitées, cette exploration tire des papiers austères le cadre de nombreuses existences qui ne sont pas sans nous rappeler les nôtres.
De l’égide de Leurs Excellences à celle de la France, puis son rattachement au canton de Berne, la commune évolue : et l’on voit se transformer avec ses habitants le paysage, les métiers et les moeurs.
Le documentariste Bernard Romy nous invite à découvrir ces histoires de sa terre d’origine, où les « petits faits vrais » des archives se kaléidoscopent en une vie longue et battante.
Avant même sa parution, le manuscrit de cet ouvrage a été primé par la fondation Créativité au troisième âge.

Titre
Sorvilier : la faim, l’amour, la mort. Histoire(s) d’une modeste communauté villageoise et de ses habitants
Editeur
Alphil
Auteur
Romy Bernard
Collection
Histoire
Numéro
3208
Langue
français
Année de parution
2022
ISBN Papier
978-2-88930-476-9
Format
15.40x22.50x2.5
Nb de pages
404
Collection Histoire
3208
404 p.
ISBN 978-2-88930-476-9
Romy Bernard

Bernard Romy a travaillé pour la RTS de 1969 à 2005. Il s’est particulièrement occupé des magazines d’information. Parmi ses nombreux films, mentionnons Mémoires de la frontière sur les réfugiés juifs (avec Claude Torracinta, 2001), Santé patron ! sur l’alcoolisme au travail (prix SUVA des médias 2003) et Que sont mes héros devenus… ? (2020) sur Dien Bien Phu. Il a en outre réalisé deux films primés sur la région : Sauvez cette usine (1990), consacré à l’entreprise horlogère Ruedin, et Qu’elle est belle ma fabrique (1997), au sujet de Tavannes Watch Co. Depuis, il a publié Le meunier, l’horloger et l’électricien : les usiniers de la Suze (Intervalles, 2004).