Quantité

Auteur(s): Kaeser Marc-Antoine

L'archéologie des grands travaux

Les fouilles autoroutières du Littoral neuchâtelois représentent la plus grande opération archéologique jamais engagée en Suisse. De 1964 à l'aube du 21e siècle, les recherches préventives conduites sur le tracé de l'autoroute A5 ont réuni des dizaines d'archéologues et des équipes comptant jusqu'à 200 personnes. Ces fouilles ont entraîné des découvertes innombrables, qui ont révolutionné notre connaissance du passé régional. Elles ont aussi permis de développer des méthodes novatrices, qui font désormais date dans l'histoire de l'archéologie européenne. Un projet artistique sur le terrain des archéologues A la fin des années 1990, les cinq photographes du service archéologique neuchâtelois engagent un projet artistique original: parallèlement à leurs tâches documentaires, ils développent chacun une approche personnelle de l'expérience archéologique sur le terrain. En contrepoint à l'exposition temporaire "Chantier autorisé", le Laténium propose ici une sélection de ces travaux artistiques, qui investissent les espaces monumentaux de son exposition permanente. Marquant en quelque sorte les retrouvailles des fouilleurs et de leurs trouvailles, l'aboutissement de ce projet constitue un hommage au travail de tous ces archéologues, techniciens et scientifiques, qui ont participé à l'aventure des grands travaux de l'archéologie. Avec des photographies de Yves André, Thomas Jantscher, Marc Juillard, Jacques Roethlisberger et Renaud Sterchi.

Titre
L'archéologie des grands travaux
Editeur
Editeurs diffusés
Co-éditeur
Editions du Laténium
Auteur
Kaeser Marc-Antoine
Type de livre
Publication
Numéro
12012
Langue
français
Année de parution
2012
ISBN Papier
978-2-940501-05-2
Format
27.9x23.0x0.6
Nb de pages
66
Avec
Photos
12012
66 p.
ISBN 978-2-940501-05-2
Kaeser Marc-Antoine

Professeur associé à l'institut d'archéologie de l'Université de Neuchâtel, M.-A. Kaeser a enseigné l'histoire culturelle et la préhistoire à Fribourg, Zurich, Paris, Rome et à l'Ecole européenne de protohistoire. Directeur-conservateur du Laténium (prix du musée du Conseil de l'Europe), il a travaillé dans divers musées, et a occupé le poste de conservateur de préhistoire au Musée national suisse.