Quantité

Une vie de passions

Léo Lesquereux (1806-1889). Itinéraire d'un naturaliste neuchâtelois

Le naturaliste neuchâtelois Léo Lesquereux, né à Fleurier en 1806 et décédé à Columbus (Ohio) en 1889, est l'un des plus grands paléobotanistes du XIXe siècle. Sa vie a été retracée dernièrement dans la publication que lui a consacrée Michel Clément-Grandcourt qui a pu, grâce aux 160 lettres inédites que Léo Lesquereux a adressées à son ami le Fleurisan Fritz Berthoud (1812-1890), présenter une biographie riche en informations diverses touchant les aspects sociologiques,culturels ou religieux de l'époque.

Léo Lesquereux a été un homme de passions : passion d'abord pour tout ce qui touche à la nature, la paléobotanique, la bryologie ou la géologie, mais passion aussi pour sa femme Sophia. Issu d'une modeste famille d'artisans fleurisans, il a épousé en 1830 une jeune fille de la noblesse allemande, fille du baron de Wollfskeel, tombée éperdument amoureuse de son jeune précepteur de français. Les attendaient cinquante-deux années de mariage, cinq enfants, et une vie partagée en deux : d'abord dans la principauté de Neuchâtel où Léo Lesquereux devient un des meilleurs connaisseurs des tourbières, puis aux états-Unis où il s'exilera après la révolution neuchâteloise du 1er mars 1848 et où il retrouve Louis Agassiz et Édouard Desor.

L'auteure a été impressionnée par cette destinée aventureuse et cet amour de plus d'un demi-siècle. Elle a voulu leur donner les couleurs de la vie en recréant des décors, des conversations, des atmosphères largement puisées dans les sources historiques qui ont alimenté son imaginaire.

Titre
Une vie de passions. Léo Lesquereux (1806-1889). Itinéraire d’un naturaliste neuchâtelois
Editeur
Alphil
Auteur
Brunko-Méautis Ariane
Type de livre
Roman
Collection
Littératures
Numéro
10120
Langue
français
Année de parution
2014
ISBN Papier
978-2-88930-028-0
Format
15.6x22.4x2.2
Nb de pages
422
Avec
Photos
Collection Littératures
10120
422 p.
ISBN 978-2-88930-028-0
Brunko-Méautis Ariane

Ariane Brunko-Méautis, originaire de Neuchâtel, fille du professeur de grec de l'Université Georges Méautis et de la femme-peintre Liliane Méautis, a été professeure à l'ILCF (Institut de langue et de civilisation française) de l'Université de Neuchâtel puis directrice de l'Université du 3eâge. Elle a consacré sa retraite à des recherches historiques sur sa famille d'abord. Elle a ainsi publié en 2008 La Maison des Souvenirs, Récit d'un horloger neuchâtelois Jules-Samuel Jequier, publié aux éditions Gilles Attinger, Hauterive. Un deuxième roman Theresli, une mère raconte la vie exceptionnelle d'une femme de ménage, ayant élevé seule deux filles dont l'une deviendra chef d'entreprise et l'autre docteur ès lettres.