Quantité

Auteur(s): Rennwald Line

Partis socialistes et classe ouvrière

Ruptures et continuités du lien électoral en Suisse, en Autriche, en Allemagne, en Grande-Bretagne et en France (1970-2008)

Depuis quelques années, la question des liens entre les partis socialistes et leur électorat ouvrier attire beaucoup l'attention. S'appuyant sur de nombreuses données d'enquêtes électorales, cet ouvrage apporte une réponse fouillée à cette problématique. Adoptant une perspective empirique large, il retrace dans une première partie l'évolution du vote ouvrier et de la composition de classe des partis socialistes dans cinq pays. Si un déclin du soutien électoral des travailleurs manuels et des travailleurs des services peut être constaté, il n'en demeure pas moins que l'opposition entre ouvriers et possédants continue de structurer le vote socialiste. Dans une deuxième partie, le livre propose un tour d'horizon des différentes explications de la baisse du vote ouvrier socialiste. Il démontre que c'est du côté du positionnement et de l'appel des partis politiques qu'il faut chercher la clé de ces mutations. L'ouvrage fournit des résultats importants pour la sociologie électorale et apporte un éclairage nouveau sur les dynamiques du clivage de classe. Il constitue un outil précieux pour les chercheurs et citoyens intéressés à mieux comprendre les bases sociales de la politique, à une période marquée par un accroissement des inégalités.

Titre
Partis socialistes et classe ouvrière. Ruptures et continuités du lien électoral en Suisse, en Autriche, en Allemagne, en Grande-Bretagne et en France (1970-2008)
Editeur
Alphil PUS
Auteur
Rennwald Line
Collection
Politique et société
Numéro
3034
Langue
français
Année de parution
2015
ISBN Papier
978-2-88930-030-3
ISBN E-Pub
978-2-88930-041-9
ISBN PDF
978-2-88930-040-2
Format
15.6x22.5x1.7
DOI
10.33055/ALPHIL.03034
Nb de pages
308
3034
308 p.
ISBN 978-2-88930-030-3
Rennwald Line

Line Rennwald est docteure en science politique de l'Université de Genève. Au bénéfice d'une bourse du Fonds national suisse de la recherche scientifique, elleeffectue actuellement un séjour de recherche à l'Université d'Amsterdam. Elle est également collaboratrice externe au Département de science politique et relationsinternationales de l'Université de Genève, où elle a enseigné durant plusieurs années.