Quantité

Auteur(s): Lovis Jeanne

Un Jurassien chez les Tsars

Constantin Lovis, 1807-1887. Précepteur en Russie

Du Jura aux plaines de Russie, ce récit nous emmène sur les pas de Constantin Lovis (1807-1887), un jeune homme qui, à l'âge de 16 ans, laisse son pays natal, Saulcy, pour chercher fortune. Il s'en va dans la Russie impériale, à Moscou et à Saint-Pétersboug, où il trouvera l'amour et la réussite sociale. Lorsqu'il retourne dans son village bien des années plus tard, il est chargé d'or et l'origine de cette richesse soulève mille et une conjectures. Sa fortune, il l'a acquise en enseignant, dans un gymnase impérial, mais surtout dans deux familles de la noblesse auprès desquelles il a vécu de longues années. Ce récit nous plonge au coeur du Grand Siècle russe et au coeur de la haute aristocratie, dont Constantin Lovis est un témoin privilégié. A Lausanne où il s'installe après son retour, il s'intègre à la bourgeoisie cultivée et cosmopolite de la ville. Lorsque son arrière-petite-nièce, Jeanne Lovis, se lance sur les pas de son ancêtre pour écrire cette biographie, elle ne dispose d'aucune archive, la seule piste est une lointaine cousine qui a gardé en mémoire quelques souvenirs de l'épopée du précepteur. L'auteure se lance alors dans la construction d'un puzzle, dont l'image se reconstitue petit à petit grâce aux lettres échangées par Constantin Lovis avec une ancienne élève, correspondante pêchée dans les archives russes.

Titre
Un Jurassien chez les Tsars. Constantin Lovis, 1807-1887. Précepteur en Russie
Editeur
Alphil
Auteur
Lovis Jeanne
Collection
Biographie
Numéro
6500
Langue
français
Année de parution
2007
ISBN Papier
978-2-940235-31-5
Format
14.8x21x1.5
Nb de pages
244
Avec
Photos - illustrations - arbres généalogiques - notes manuscrites
Collection Biographie
6500
244 p.
ISBN 978-2-940235-31-5
Lovis Jeanne

Jeanne Lovis, née à Delémont, établie à Genève, a réalisé l'essentiel de sa carrière de journaliste à la Télévision romande. Elle a été l'une des premières femmes présentatrices du Téléjournal, après des débuts dans la presse écrite. Vice-présidente, dès sa création en 1982, du Conseil consultatif des Jurassiens de l'extérieur prévu par la Constitution du nouveau Canton. Et déléguée, sous le régime communiste, aux conférences internationales Justice et Paix en Pologne. Au terme de sa carrière, elle est restée attachée à l'écriture et publie des récits biographiques.