Quantité

Auteur(s): Gaffino David

Autorités et entreprises suisses face à la Guerre du Viêt Nam, 1960-1975

Quatre ans avant la fin de la guerre du Viêt Nam, la Suisse reconnaît le Nord Viêt Nam, cela bien avant la plupart des pays occidentaux. Pourquoi le gouvernement suisse agit-il avec un tel empressement, alors qu'il tardera encore plusieurs années à reconnaître la Corée du Nord et l'Allemagne de l'Est ? Pour comprendre les enjeux de cette décision, il faut remonter aux Accords de Genève qui mettent fin à la guerre d'Indochine et dont la Suisse fut l'état hôte. En fait, la diplomatie Suisse nourrit l'espoir d'accueillir une conférence de paix pour mettre un terme à la guerre du Viêt Nam. Il lui faut pour cela établir des relations diplomatiques avec Hanoi, l'ennemi de Washington. Mais l'embargo américain contre le Viêt Nam communiste contraint la Suisse à manœuvrer avec prudence, entamant un rapprochement à petits pas avec le régime du Nord, tout en préservant ses échanges commerciaux avec le Sud et surtout avec les états-Unis. Pour la Suisse, l'enjeu est important, puisque de nombreuses entreprises livrent à Washington des pièces d'horlogerie destinées à l'effort de guerre au Viêt Nam. Ce livre étudie les réflexions et les actions de la diplomatie suisse dans le cadre de la guerre du Viêt Nam.

Table des matières indisponible

Titre
Autorités et entreprises suisses face à la Guerre du Viêt Nam 1960-1975
Editeur
Alphil PUS
Auteur
Gaffino David
Collection
HistoireNE.ch
Numéro
7251
Langue
français
Année de parution
2006
ISBN Papier
978-2-940235-21-6
Format
13.5x21x1.7
Nb de pages
280
Avec
Tableaux - graphiques - cartes - illustrations
Collection HistoireNE.ch
7251
280 p.
ISBN 978-2-940235-21-6
Gaffino David

David Gaffino est journaliste au Journal du Jura, à Bienne. Né en 1979 à Neuchâtel, il a effectué sa scolarité obligatoire et son gymnase à Bienne. En 1997-1998, il passe une année d'échange près de Washington, DC, aux États-Unis.

Licencié ès lettres (histoire, anglais et journalisme) de l'Université de Neuchâtel en 2004, il a effectué son mémoire en histoire - qui forme la base du présent ouvrage - sur les relations diplomatiques et économiques de la Suisse avec les belligérants de la guerre du Viêt Nam. Découvrant le Viêt Nam pour la première fois en 2000, il s'y est rendu à plusieurs reprises depuis et a tissé des liens avec les habitants et la culture de ce pays.