Quantité

Auteur(s): Wyss Marco

Un Suisse au service de la SS

Franz Riedweg (1907-2005)

Ce livre nous emmène sur les traces du Stabsführer SS Franz Riedweg, le Suisse le plus influent du Troisième Reich, et nous fait vivre son avènement, ses succès et finalement sa déchéance avant même la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Le Lucernois, antibolchévique convaincu, milite dès sa jeunesse au sein du mouvement frontiste en Suisse, puis se retrouve aux côtés de l'ancien conseiller fédéral Jean-Marie Musy dans la lutte contre le communisme. Dès 1938, il émigre en Allemagne et entre rapidement dans la SS, gravit les échelons grâce à son fanatisme anticommuniste et est nommé responsable du recrutement pour la Waffen-SS et la SS germanique à travers toute l'Europe. Il devient même un proche de Himmler, avant de différer des idées officielles du parti national-socialiste par sa vision d'une Europe confédérale. Lâché par ses supérieurs, il se retrouve sur le front de l'Est, puis est fait prisonnier par les Alliés qui le condamnent à une peine symbolique. Il ne reniera cependant jamais ses idéaux nationaux-socialistes et refait sa vie discrètement dans l'Allemagne de l'après-guerre comme médecin, tout en continuant de soutenir des mouvements nationalistes et pangermaniques jusqu'à sa mort en 2005. Ce destin peu commun est mal connu du public suisse. Marco Wyss nous donne ici un éclairage intéressant, bien que dérangeant, sur la vie d'un Suisse aux idées extrémistes qui traversa tout le 20ème siècle.

Titre
Un Suisse au service de la SS. Franz Riedweg (1907-2005)
Editeur
Alphil PUS
Auteur
Wyss Marco
Type de livre
Biographie
Collection
HistoireNE.ch
Numéro
7255
Langue
français
Année de parution
2010
ISBN Papier
978-2-940235-59-9
Format
14.1x21x2
Nb de pages
276
Avec
Photos - illustrations - notes manuscrites
Collection HistoireNE.ch
7255
276 p.
ISBN 978-2-940235-59-9
Wyss Marco

Licencié ès Lettres de l'Université de Neuchâtel, Marco Wyss poursuit ensuite ses études à l'Institut des hautes études internationales et du développement (IHEID) à Genève, où il obtient une maîtrise en histoire et politique internationale en 2008.

Assistant à l'Institut d'histoire à Neuchâtel depuis 2006, il travaille actuellement sur une thèse au sujet des relations sécuritaires entre la Suisse et la Grande-Bretagne durant la Guerre froide, aux Universités de Nottingham et de Neuchâtel.