Quantité

Auteur(s): Eichenberger Pierre

Mainmise sur l'État social

Mobilisation patronale et caisses de compensation en Suisse (1908-1960)

Le rôle des caisses de compensation dans le système social helvétique est aussi méconnu que décisif. Qui connaît ces caisses, dont la fonction principale consiste à collecter les cotisations et à payer les rentes de l'assurance-vieillesse et survivants à hauteur de dizaines de milliards de francs par année ? Qui sait que ce sont les associations patronales qui organisent la majorité d'entre elles ?

Ce livre décrit comment les milieux patronaux ont promu le recours aux caisses de compensation pour mettre en œuvre les politiques sociales. Il reconstitue, sur la base d'archives souvent inédites, les raisons qui ont poussé les associations patronales à créer les premières caisses dans l'entre-deux-guerres, puis à imposer cette forme d'organisation pour l'aide aux soldats mobilisés et l'assurance-vieillesse et survivants. L'ouvrage montre également comment les associations d'employeurs sont parvenues à défendre leurs caisses jusqu'à nos jours.

Incapables d'empêcher totalement le développement des politiques sociales publiques, les milieux patronaux se sont assuré la mainmise sur leur administration à travers les caisses de compensation. Lever le voile sur le rôle des caisses patronales dans le fonctionnement de l'état social helvétique met en lumière les conflits qui caractérisent la zone grise entre formes de protection publique et privée.

Titre
Mainmise sur l’État social. Mobilisation patronale et caisses de compensation en Suisse (1908-1960)
Editeur
Alphil PUS
Auteur
Eichenberger Pierre
Collection
Histoire
Numéro
249
Langue
français
Année de parution
2016
ISBN Papier
978-2-88930-085-3
ISBN E-Pub
978-2-88930-132-4
ISBN PDF
978-2-88930-131-7
Format
15.5x22.5x2.9
DOI
10.33055/ALPHIL.03068
Nb de pages
496
Collection Histoire
249
496 p.
ISBN 978-2-88930-085-3
Eichenberger Pierre

Après des études de science politique et d'histoire à l'université de Lausanne, Pierre Eichenberger a été assistant aux universités de Berne et de Lausanne, puis Visiting Research Fellow à l'université de Glasgow. Sa thèse, dont cet ouvrage est issu, a été soutenue en 2015 à l'Université de Lausanne et s'est vue décerner un prix de la faculté SS P. L'auteur est actuellement Oberassistent à l'Université de Zurich.