Quantité

De la crosse à la croix

L'ancien Évêché de Bâle devient suisse (Congrès de Vienne - 1815)

La période cruciale de 1814-1815 voit l'Europe remodelée par les Alliés vainqueurs de Napoléon (Russie, Autriche, Angleterre et Prusse). La Suisse se déchire entre " réactionnaires " et " progressistes " ; Berne est d'ailleurs proche du conflit armé avec ses anciens sujets vaudois et argoviens. On évite la guerre civile grâce aux Alliés, qui ont besoin d'une Suisse stable ; ils lui imposent ses frontières actuelles avec l'entrée des nouveaux cantons du Valais, de Neuchâtel et de Genève, ainsi que de l'ancien évêché de Bâle (Jura, Jura bernois et partie de Bâle-Campagne). Le Congrès de Vienne scelle finalement le nouvel ordre européen et suisse. Les présentes recherches renouvellent la vision de cette époque passionnante et soulignent les tensions entre volonté de Restauration et impossibilité de balayer tous les acquis de la Révolution.

En 1814, l'avenir de l'évêché suscite de multiples projets souvent contradictoires : retour à la France, restauration de la principauté épiscopale, création d'un nouveau canton ou d'un petit canton de Bienne, cession totale ou partielle à Berne, Bâle, Neuchâtel ou Soleure ! Pour des raisons géostratégiques et d'équilibre interne de la Suisse, le Congrès attribue la plus grande part de l'évêché à Berne et le Birseck à Bâle.

Dès 1814, les Alliés retirent la principauté à la France et en confient la gestion provisoire au baron d'Andlau, un proche parent du chancelier autrichien Metternich. La personne et l'action d'Andlau, son administration ou encore les consultations populaires sur le sort du pays font l'objet de nouvelles approches.Enfin, les modalités de l'intégration des territoires de l'évêché dans les cantons de Berne et de Bâle sont présentées en parallèle. Les nouveaux " sujets " desdeux cantons formeront des pôles d'agitation décisifs lors des révolutions libérales du début des années 1830.

La Fondation des Archives de l'ancien évêché de Bâle (AAEB) est gérée par les Cantons de Berne, du Jura, de Bâle-Campagne et de Bâle-Ville. Elle a son siège à Porrentruy (JU). Les AAEB conservent les archives de l'administration des princesévêques, ainsi que celles des régimes français (Révolution, Empire) et des administrations provisoires de 1814-1815, avant l'intégration de la " principauté de Porrentruy " à la Suisse. La Fondation a notamment pour mission de promouvoirla recherche historique et la médiation auprès du public par la mise en valeur de ses fonds.

Titre
De la crosse à la croix. L’ancien Évêché de Bâle devient suisse (Congrès de Vienne – 1815)
Editeur
Alphil
Auteur
Bregnard Damien
Rebetez Jean-Claude
Collection
Histoire
Numéro
3090
Langue
français
Année de parution
2018
ISBN Papier
978-2-88930-170-6
Format
15.7x22.4x2.2
Nb de pages
284
Collection Histoire
3090
284 p.
ISBN 978-2-88930-170-6
Bregnard Damien

Damien Bregnard : historien (études de lettres à l’Université de Neuchâtel), archiviste aux Archives de l’ancien Évêché de Bâle depuis 2002. Spécialiste de l’histoire de l’Évêché sous l’Ancien Régime (diverses publications en matière d’histoire militaire, religieuse, etc.).

Rebetez Jean-Claude

Jean-Claude Rebetez. Études à l’Université de Neuchâtel et à l’École nationale des Chartes (Paris). Chef de travaux à l’Université de Neuchâtel (1992-1993). Conservateur des Archives de l’ancien Évêché de Bâle depuis 1993. Chargé du cours de paléographie médiévale à l’Université de Bâle depuis 1997. Diverses publications sur les années 1814-1815 et le Congrès de Vienne : en particulier De la crosse à la croix. L’ancien Évêché de Bâle devient suisse (Congrès de Vienne – 1815), publié aux Éditions Alphil avec Damien Bregnard en 2018.