Quantité

«... je vous fais une lettre»

Retrouver dans les archives la parole et le vécu des personnes internées / Volume 4

Ce livre fait la lumière sur l'histoire des personnes internées par décision administrative à l'aide des traces écrites qu'ils nous ont laissées : procès-verbaux d'audition, récit de vie, lettres retrouvées dans les dossiers. L'analyse de ces ego-documents nous montre les effets néfastes de l'internement administratif : atteintes à la santé, frein au développement physique et mental empêchant d'accéder à l'indépendance économique, affaiblissement des liens familiaux, isolement social et stigmatisation. Cet ouvrage témoigne également des tactiques mises en place par les personnes internées pour s'adapter et résister. Cette perspective apporte un contrepoids nécessaire au discours des autorités, qui ont longtemps légitimé l'internement en le présentant comme une mesure de rééducation par le travail et de réinsertion sociale. La parole des personnes internées soulève des questions. à quoi a servi l'internement administratif et pourquoi une mesure aussi destructrice a-t-elle été maintenue si longtemps ?

Titre en allemand: "… je vous fais une lettre". Die Stimme der internierten Personen in den Archiven In diesem Band wird die Geschichte der administrativen Versorgung internierter Personen anhand der schriftlichen Spuren, die sie hinterlassen haben, aufgezeigt: Verhörprotokolle, Lebensgeschichten, in den Akten gefundene Briefe. Die Analyse dieser Ego-Dokumente zeigt die schädlichen Auswirkungen der administrativen Versorgung auf: Gesundheitsschäden, Behinderung der körperlichen und geistigen Entwicklung und damit Verhinderung der wirtschaftlichen Eigenständigkeit, Schwächung der Familienbande, soziale Entkopplung und Stigmatisierung. Das Buch dokumentiert auch die Taktiken, die die internierten Personen entwickelten, um sich anzupassen und sich zu widersetzen. Diese Perspektive ist ein notwendiges Gegengewicht zum Diskurs der Behörden, die die Versorgung lange als Massnahme zur Umerziehung durch Arbeit und zur sozialen Wiedereingliederung legitimiert haben. Die Stimme der internierten Personen wirft Fragen auf. Wozu hat die administrative Versorgung gedient und warum wurde eine dermassen destruktive Massnahme so lange beibehalten?

Titre en italien: "… je vous fais une lettre". Ritrovare negli archivi le parole e il vissuto delle persone internate

Titre
«… je vous fais une lettre» Retrouver dans les archives la parole et le vécu des personnes internées / Volume 4
Editeur
Alphil
Co-éditeur
Chronos Verlag
Edizioni Casagrande
Auteur
Huonker Thomas
Nardone Marco
Odier Lorraine
Praz Anne-Françoise
Schneider Laura
Collection
CIE internements administratifs
Numéro
3120
Langue
Français - Allemand - Italien
Année de parution
2019
ISBN Papier
978-2-88930-256-7
Nb de pages
448
3120
448 p.
ISBN 978-2-88930-256-7
Praz Anne-Françoise

Anne-Françoise Praz est historienne, professeure à l’Université de Fribourg et à l’Unidistance.ch. Spécialiste de l’histoire de l’enfance, du genre, des politiques de population et de sexualité, elle a été vice-présidente de la Commission indépendante d’experts sur les internements administratifs en Suisse.

Odier Lorraine
Lorraine Odier est docteure en sciences sociales. Ses précédentes recherches portent sur la sociologie et l'histoire de la parentalité et du genre. Au sein de la CIE, elle a assumé les fonctions de collaboratrice scientifique pour le présent volume et de co-rédactrice du volume de synthèse.
Huonker Thomas
Thomas Huonker : unabhängiger Historiker aus Zürich, befasst sich seit langem in verschiedenen Publikationen mit der Lage von Jenischen, Sinti und Roma in der Schweiz sowie mit fürsorgerischen Zwangsmassnahmen wie Kindswegnahmen, Anstaltseinweisungen und Zwangssterilisationen; in der UEK fungierte er als Kommissionsmitglied und Forschungsleiter.
Schneider Laura
Laura Schneider : Studium der Germanistik und Psychologie an der Universität Fribourg sowie Gesellschafts- und Kommunikationswissenschaften an der Universität Luzern, für die UEK tätig als Transkriptorin und wissenschaftliche Mitarbeiterin.
Nardone Marco
Marco Nardone : titulaire d’un Bachelor en science politique de l’Université de Lausanne et d’un Master en sciences sociales de l’Université de Neuchâtel. En tant que collaborateur scientifique de la CIE, il a travaillé dans les archives et réalisé plusieurs entretiens.